Harry Lalousis

Harry Lalousis

Sommelier de Maille

Élevé en Australie par des parents d’origine gréco-italienne, Harry Lalousis a toujours été passionné par les aliments délicieux et copieux. Maille a recruté Harry pour devenir sommelier de la moutarde, une profession que l’on retrouve dans les boutiques de La Maison Maille depuis 1747, en lui offrant une formation dans la boutique Maille de Londres, au Royaume-Uni. Cette formation complète a permis à Harry d’accumuler de vastes connaissances sur le processus de culture des graines de moutarde, la production de moutarde, les profils de saveurs de la moutarde, les tendances en matière de nutrition, et bien plus. Chaque mois, Harry partagera des trucs de cuisine et des recettes à Maille.ca.

 

12 trucs et astuces pour éviter ou surmonter les impasses de l’Action de grâce

 

Pour les foodies de tous les âges, l’Action de grâce est probablement le temps le plus festif de l’année. Alors que nous avons hâte de déguster un repas copieux et de passer du temps avec les gens que nous aimons, plusieurs d’entre nous ont toutefois beaucoup moins hâte aux longues heures de préparation nécessaires pour réussir un repas de l’Action de grâce exemplaire. Découvrez l’art de recevoir sans décevoir.

Que vous soyez à la recherche de nouvelles recettes de l’Action de grâce, pour émerveiller toute la tablée, ou que vous optiez pour de vieux classiques cuisinés à la perfection, la situation peut mal tourner lorsque vous cuisinez pour une fête spéciale. Puisque personne n’est à l’abri des impairs culinaires de l’Action de grâce, mon équipe et moi avons dressé une liste de 12 trucs et astuces qui vous aideront à éviter et, encore plus important, à contourner les failles au moment de préparer votre boustifaille.

Poursuivez votre lecture pour trouver des solutions à quelques problèmes culinaires courants, d’une purée de pommes de terre grumeleuse à une dinde sèche et trop cuite, ces 12 astuces vous aideront à préparer un festin de l’Action de grâce tout en saveur, et sans stress, que tous les membres de la famille dégusteront à l’unisson.

Trucs et astuces pour une dinde réussie

  1. Vous avez oublié de dégeler votre gros oiseau? Pas de panique. Il suffit de sceller votre dinde dans un sac en plastique et de la submerger dans de l’eau froide. Changez l’eau à toutes les 30 minutes. La décongélation devrait prendre 30 minutes par livre de dinde. Vous pouvez aussi faire dégeler votre dinde au four micro-ondes (à la fonction décongélation). Cette opération prendra une heure ou plus, tout dépendant de votre appareil. Voilà!
  2. Pas de grille de rôtissage? Pas de problème! Utilisez simplement les grilles de rôtissage que la nature nous procure : des pommes de terre. Tranchez vos pommes de terre en rondelles de ¼ de pouce et étalez deux étages au fond d’une rôtissoire. Avec cette méthode, vous n’aurez peut-être pas suffisamment de jus de cuisson pour faire une sauce, mais vous obtiendrez des pommes de terre incroyablement délicieuses et éviterez que votre dinde baigne dans ses propres jus. Quelle succulente idée!
  3. Défi cuisson : Le défi au moment de faire cuire une dinde ou de la volaille est que a viande maigre de la poitrine cuit plus rapidement que celle des cuisses. Nous avons la solution : au lieu de faire cuire la dinde en entier, faites cuire la poitrine à 145 o séparément des cuisses, qui doivent être cuites à 165 o . Faites cuire la poitrine non désossée séparément. Servez-la tranchée à l’avance dans un plat magnifique et personne ne découvrira votre secret! Pour rendre la viande juteuse et la peau croustillante, badigeonnez du beurre sous et sur la peau. La portion idéale à servir est de ¾ de livre à 1 livre de dinde par personne. Choisissez judicieusement votre oiseau en prévoyant de savoureux restants.
  4. Votre oiseau est trop cuit, cuit, cuit? Pas de stress. Pour aider à humidifier votre dinde, arrosez-la de bouillon de poulet chaud – que ce soit la dinde entière ou des tranches. Pour les catastrophes, trempez chaque tranche dans du bouillon chaud avant de servir.

Suivez le guide : Imprimez ce  tableau de cuisson et vous n’aurez plus jamais à vous tracasser avec des questions mathématiques. Si vous décidez d’utiliser un thermomètre pour cuire votre dinde, évitez de le placer trop près de l’os et, ainsi, de fausser la lecture. Insérez-le plutôt horizontalement dans la cuisse jusqu’à ce qu’il atteigne l’os et le chiffre magique de 165° F. 

SUGGESTION DE RECETTE : Pour une délicieuse recette de dinde, visitez notre section Recettes ici .

Sauce qui peut!

Le secret pour réussir une sauce est d’inclure toute la saveur des jus de cuisson sans toute la graisse. Versez tous les jus dans une grande tasse à mesurer à l’épreuve de la chaleur et mettez-la quelques minutes au congélateur. Pendant que les jus refroidissent, le gras fait surface et se solidifie pour faciliter le retrait du gras à la cuillère.

  1. Il existe deux façons astucieuses d’éviter les sauces grumeleuses : Ma première astuce (et la plus simple) est d’utiliser un mélangeur à main ou sur pied pour faire la guerre aux grumeaux. Si ces derniers sont petits, cette méthode devrait suffire. Vous n’aurez qu’à réchauffer votre sauce avant de la servir. Si le problème nécessite une intervention plus musclée, prenez quelques cubes de beurre et cuillères à soupe de farine et mélangez-les jusqu’à l’obtention d’une pâte. Puis, versez de petites quantités du mélange dans une casserole de bouillon de poulet faible en sodium porté à ébullition et fouettez vigoureusement jusqu’à ce que la sauce épaississe. En cinq minutes environ, vous obtiendrez une sauce parfaitement lisse et onctueuse. N’oubliez pas d’ajouter sel et poivre, au goût!

SUGGESTION DE RECETTE : Essayez la sauce classique de Maille ici .

Parce que les farces ne sont pas toujours drôles…

  1. Trop sèche, trop humide, une farce n’en est pas toujours une. Si votre farce est trop sèche, mélangez-la avec du bouillon chaud ou du beurre fondu jusqu’à ce qu’elle soit légèrement humide. Ajoutez-en une petite quantité à la fois et ajustez le goût et la texture au fur et à mesure. Couvrez de papier d’aluminium et chauffez au four jusqu’à ce qu’elle bout. Si votre farce est trop humide, étalez-la sur une plaque de cuisson et chauffez-la au four pour l’assécher.

Pour une purée de pommes de terre extraordinaire

  1. Préparer une purée de pommes de terre à la dernière minute est sensé en théorie mais, en pratique, c’est tout autre chose. La mixette n’est pas toujours chouette car elle refroidit les pommes de terre en favorisant les bulles d’air. Un conseil? Évitez-vous ce tracas et préparez vos pommes de terre à l’avance! Après les avoir pilées, couvrez-les et laissez-les refroidir quelques heures ou toute la nuit. Lorsque vous êtes sur le point de servir le repas, mettez votre purée de pommes de terre au four recouverte hermétiquement de papier d’aluminium jusqu’à ce qu’elle soit complètement chaude ou, encore, déposez la casserole de pommes de terre pilées dans un bain d’eau, par exemple, dans une casserole d’eau bouillante plus grande. Remuez jusqu’à ce qu’elles soient chaudes. Vous pouvez aussi conserver vos pommes de terre en purée prêtes à manger dans une mijoteuse à basse température jusqu’à ce que tout soit sur la table. Avant de servir, ajoutez-y du beurre fondu.
  2. POMMES DE TERRE GRUMELEUSES OU TROP SALÉES : Si vos pommes de terre sont trop salées, ajoutez du lait. Bien que cet ajout les dilue légèrement, c’est beaucoup mieux que de devoir éplucher d’autres pommes de terre. Si elles sont grumeleuses, utilisez un batteur à main ou sur pied pour obtenir la consistance désirée.

Quelques-unes de mes astuces préférées au moment de cuisiner :

  1. À court de fines herbes fraîches? Pas de problème! Si vous venez de réaliser que vous n’avez pas les brins de basilic ou de thym requis dans votre recette, pas nécessaire de vous tracasser ou de vous ruer chez votre épicier. Utilisez plutôt une cuillère à thé de fines herbes séchées pour une cuillère à soupe de fines herbes fraîches. Vous voilà maintenant un génie en herbes!
  2. Si vos invités débarquent plus tôt que prévu (ou si ça vous prend un verre de vin au plus vite) enveloppez une bouteille de vin dans un linge à vaisselle ou un essuie-tout humide, mettez-la au congélateur, de 10 à 15 minutes, et vous obtiendrez un verre de vin blanc refroidi parfaitement. Cette méthode est fraîchement merveilleuse!
  3. Vous avez besoin de plus d’espace de four? Utilisez des plaques carrées ou rectangulaires au lieu de plaques rondes. Votre four pourra ainsi accueillir plus de plats, que vous cuisiniez ou que vous souhaitiez garder vos aliments au chaud.
  4. Des salades qui font leurs fraîches. La laitue verte tend à paraître peu attrayante lorsqu’elle est sortie depuis quelque temps. Optez pour une salade qui a besoin de moins d’attention ou, encore, qui restera appétissante lorsque servie à température ambiante. Commencez à la base avec des légumes – comme des choux de Bruxelles ou des betteraves – puis ajoutez des noix et du fromage fort pour plus de saveur et de texture. Jetez un coup d’œil à la salade de betteraves et de burrata nappée de vinaigrette miel et Dijon dans nos recettes en vedette du mois d’octobre. Préparez notre vinaigrette Maille classique pour intensifier les saveurs.